Archives de catégorie : Non classé

3ème journée d’échanges des tuteurs de stage des IFMK normands

Institut de Formation et de Recherche En Santé
25 rue Balzac – BP 56
61002 Alençon Cedex

Institut de Formation et de Recherche En Santé
Site Universitaire de Montfoulon
61250 Damigny

Ce jeudi 30 novembre 2023, l’IFMK d’Alençon a reçu une soixantaine de tuteurs de stage normands pour une journée
de partage autour du tutorat.
Après une 1ère édition a l’IFMK de La Musse en septembre 2022 puis une seconde à l’IFMK de Rouen en mars 2023, l’IFRES – IFMK a rejoint le projet pour accueillir cette rencontre co-construite par les 3 IFMK normands.

Les tuteurs, représentants les différents modes d’exercice, ont pu échanger autour des éléments clés de
l’accompagnement des étudiants MK en stage. 

La présentation conjointe de Mme GODIGNON, directrice de l’IFMK La Musse, Mme HANCART LAGACHE, responsable pédagogique de la formation clinique à l’IFMK de Rouen et Mme VAAST, directrice de l’IFMK d’Alençon, a permis de rappeler les fondamentaux de l’approche par compétences partagés par les 3 IFMK mais aussi de mettre en relief les spécificités de sa mise en œuvre pédagogique selon l’institut de formation.

 

Un éclairage sociologique sur les générations et les rapports au travail a été apporté par Mme LENESLEY, Docteur HUMBERT et Mme GUYET, maîtres de conférences à l’université de Caen, faisant regarder la notion de tutorat sous un angle différent.

L’après-midi a permis aux tuteurs de partager leurs expériences et de se questionner autour de leur rôle auprès des
futurs professionnels, compte tenu des changements actuels et des enjeux professionnels à venir.

Les tuteurs de stage normands sont d’ores et déjà invités pour la prochaine journée d’échanges qui se déroulera à
l’IFMK de Rouen, le 28 mars 2024.

© Tous droits réservés www.ifres-alencon.com - Politique de confidentialité - Mentions légales - Réalisation Infocob solutions / INFOCOB #WEB

Educ’Tour 2023 : L’exercice pluriprofessionnel et le travail coordonné en milieu rural.

Institut de Formation et de Recherche En Santé
25 rue Balzac – BP 56
61002 Alençon Cedex

Institut de Formation et de Recherche En Santé
Site Universitaire de Montfoulon
61250 Damigny

Educ’Tour, impulsé par la MSA Côtes Normandes, est une action destinée aux étudiants en santé et social, en partenariat avec les Instituts de formation. Elle vise à faire découvrir l’exercice professionnel en milieu rural et à promouvoir la pratique coordonnée en santé.

La deuxième édition d’Educ’Tour a regroupé une cinquantaine d’étudiants, au Pôle des Formations et de Recherche en Santé (PFRS) de l’université de Caen, durant 3 jours : deux jours de séminaire théorique et une journée de restitution sur le terrain. Comme l’an dernier, l’IFRES était présent, et cette année, les étudiants en pédicurie podologie ont rejoint les formations représentées (Infirmeries, sages femmes, médecins généraliste, pharmacien…).

L’objectif de ce séminaire, outre de favoriser l’installation en milieu libéral, est de se connaitre et se reconnaitre pour apprendre à lire ses futurs collègues et développer l’interprofessionnalité.

Dossier de presse Educ’Tour

Les étudiants se sont rendus compte qu’ils connaissaient peu les activités des autres professionnels, lorsqu’ils ont dû trouver deux adjectifs qualifiant le métier de l’autre.

Ainsi, l’adjectif qui est ressorti le plus pour qualifier les étudiants en pédicurie podologie est « courageux », masquant l’expertise, le coté méconnu du métier. Comme si l’abord du pied était considéré comme difficile.

Comment voyez-vous le pédicure-podologue ? Citez 2 adjectifs :

Les étudiants ont apprécié d’échanger avec des médecins, de participer aux ateliers avec les autres professionnels, de faire découvrir leur métier et certains soins qu’ils réalisent. Ils ont salué le « coté très sérieux » de la restitution de leur projet travaillé en interprofessionnalité lors de la journée terrain auprès des professionnels du secteur.

Ce projet rentre aussi dans l’évolution actuelle des professions paramédicales : élargissement des compétences métier, travail en interprofessionnalité, maison de santé, CPTS, passerelles entre métier dans les évolutions de carrière …. La connaissance des autres professionnels dès la formation initiale concoure à la fluidification des parcours des patients par une meilleure intégration des rôles de chacun et la possibilité future d’un travail en réseau.

Cela met en lumière l’importance de mettre en valeur nos formations pour qu’elles soient connues à leur juste valeur et que les futurs professionnels soient reconnus dans leurs compétences ce qui favorise la qualité des soins au profit de tous, ce qui est la mission que se sont donnés l’IFRES et l’association Pierre NOAL.

Pauline BELAIR, étudiante à l’IFMK d’Alençon est lauréate du Prix Normand du meilleur mémoire pédiatrique en kinésithérapie (édition 2023).

Institut de Formation et de Recherche En Santé
25 rue Balzac – BP 56
61002 Alençon Cedex

Institut de Formation et de Recherche En Santé
Site Universitaire de Montfoulon
61250 Damigny

Pauline BELAIR, étudiante à l’IFMK d’Alençon est lauréate du Prix Normand du meilleur mémoire pédiatrique en kinésithérapie (édition 2023).

Pauline BELAIR, formée à l’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) d’Alençon, a remporté le 1er prix de l’édition 2023 du Prix normand du meilleur mémoire pédiatrique, organisé par l’Association des kinésithérapeutes pédiatriques du territoire normand. Son mémoire traite du « rôle des masseurs-kinésithérapeutes face à une situation de maltraitance infantile ».

Ce concours a pour objet de mettre en valeur et récompenser les meilleurs travaux écrits de fin d’étude (TEFE) concernant la pédiatrie, et soutenir la recherche en kinésithérapie.

Dans un premier temps, un jury a sélectionné à partir des résumés et introductions le mémoire de Pauline BELAIR parmi les plus prometteurs. Puis lors d’une soirée dédiée à la présentation orale des trois meilleurs mémoires, Pauline BELAIR s’est vue attribuer le 1er prix.

Cette victoire lui permet de bénéficier de la formation « Rééducation Motrice du Bébé » de 5 jours avec Michèle FORESTIER.

Travail écrit de fin d’étude de Pauline BELAIR :

https://kinedoc.org/dc/api/dc/html?f=LONG_HTML&l=fr&q=KDOC_105701 : Pauline BELAIR, étudiante à l’IFMK d’Alençon est lauréate du Prix Normand du meilleur mémoire pédiatrique en kinésithérapie (édition 2023).

Lors de la finale, Pauline a présenté en visioconférence son mémoire. Vous pouvez retrouver sa présentation dans la vidéo ci-dessous:

Source : https://www.lakptn.fr/index.php/2023/07/10/3e-prix/

Résumé du mémoire :


Félicitations à Pauline pour la qualité de son mémoire. Bravo également à toute l’équipe pédagogique de l’IFMK d’Alençon qui ont soutenu et accompagné l’étudiante tout au long de la rédaction de son mémoire.

Journée Innovation à l’IFRES

Institut de Formation et de Recherche En Santé
25 rue Balzac – BP 56
61002 Alençon Cedex

Institut de Formation et de Recherche En Santé
Site Universitaire de Montfoulon
61250 Damigny

Le 15 juin dernier s’est déroulée la journée Innovation IFRES au sein de l’IFMK de Damigny.

Il s’agissait d’une journée organisée par un groupe de 5 étudiants en dernière année de masso-kinésithérapie (Manon, Chloé, Hugo, Liam et Thomas) en collaboration avec l’équipe pédagogique et les directeurs.

Cette journée présentait pour thèmes l’accès direct, la pluridisciplinarité et le raisonnement clinique. La pluridisciplinarité a pu s’intégrer grâce à l’IFRES qui réunit 4 filières que sont l’ergothérapie, la psychomotricité, la pédicure-podologie et la masso-kinésithérapie. Durant cette journée, monsieur Étienne Panchout et son équipe, Salomé Richard, Mickaël Duveau, Julien Provost, et Hadrien Thomas, ont animé différents ateliers en lien avec les différents thèmes.

Les ateliers proposés étaient :

  • un exercice de simulation (patiente et thérapeute dans le cadre de l’accès direct) retransmis en direct à un public ;
  • un atelier de raisonnement clinique durant lequel les participants se plaçaient sur une échelle de préoccupation au fur et à mesure des questions concernant un cas clinique ;
  • puis un atelier abordant les tests de concordance de script, c’est-à-dire des analyses de vignettes cliniques dans un contexte d’accès direct, avec une décision clinique proposée pour laquelle les participants devaient exprimer leur accord ou désaccord.

Enfin, une conférence avait lieu réunissant un représentant de chacune des filières de l’IFRES, qui analysait un cas clinique afin d’exprimer son choix de prise en soin ou non du patient ainsi que d’orientation envers les autres professionnels.

Aussi, il était possible de rencontrer les exposants etioSYSTEMS et Capron, ainsi que d’essayer leurs matériels innovants.

Mémoires, soutenances au sein des filières

Institut de Formation et de Recherche En Santé
25 rue Balzac – BP 56
61002 Alençon Cedex

Institut de Formation et de Recherche En Santé
Site Universitaire de Montfoulon
61250 Damigny

La fin de l’année scolaire approche à grand pas pour tous les étudiants, l’occasion de revenir sur les mémoires et diverses soutenances de cette période.

Le Grand Chelem des filières de l’IFRES

Pour la deuxième année consécutive, les étudiants de 4ème année de l’IFMK ont réalisé des posters pour mettre en avant leurs travaux dans un congrès scientifique.

Les étudiants de 3ème année en Pédicurie-Podologie sont allés à l’exposition, l’occasion d’un échange interprofessionnel. Des idées ont germé à cette occasion en constatant la complémentarité des thématiques de mémoire et une mise en commun possible.

Les étudiants de 3ème année en Psychomotricité se sont lancés pour présenter leurs mémoires en 180 secondes sur le principe de ma thèse en 180s.

Les mémoires en ergothérapie ont donné lieu à de belles productions, dont une lettre ouverte sur les pratiques écoresponsables en ergothérapie et l’injustice occupationnelle pour les générations à venir.

Le concours du meilleur mémoire normand de kinésithérapie respiratoire

Hugo Adam, élève à l’IFMK, a terminé deuxième au concours du meilleur mémoire normand de kinésithérapie respiratoire Hugo pour son travail intitulé « La prise en charge du kinésithérapeute chez le patient atteint de dyskinésie ciliaire primitive »

L’IFPP répond présent au « plan anti-chute des personnes âgées déployé en région » de l’ARS

Institut de Formation et de Recherche En Santé
25 rue Balzac – BP 56
61002 Alençon Cedex

Institut de Formation et de Recherche En Santé
Site Universitaire de Montfoulon
61250 Damigny

Le plan anti-chute des personnes âgées déployé en région

Lancé en février 2022, le plan national triennal antichute des personnes âgées, a pour objectif de réduire drastiquement à domicile ou en institution la proportion de chutes mortelles ou entraînant des hospitalisations des personnes âgées de plus de 65 ans, soit une diminution de 20% en 3 ans.

Il s’articule autour de cinq axes et un axe transversal :

En France, les chutes des personnes âgées entraînent chaque année plus de 130 000 hospitalisations et plus de 10 000 décès. Ces chutes ont des conséquences physiques, psychologiques, sociales et marquent une rupture dans la vie des individus et une perte d’autonomie. Elles représentent la première cause de passage par un service d’urgence.

L’IFPP répond à l’appel à projets

L’IFPP suite à un appel à projet émanant d’une direction d’un groupement d’ehpad transforme cette demande en expérience pédagogique auprès de ses étudiants de 2ème année. L’appel à projet fait suite à une demande de l’ARS dans le cadre de son « plan anti-chute des personnes âgées déployé en région. »

L’IFPP a proposé aux étudiants pédicure podologue d’apporter une réponse à cet appel. Pour se faire ils se sont appuyés sur les ressources des Unités d’enseignement transversal de la licence sciences du soin. En s’appropriant ces concepts ainsi que ceux de la méthodologie de projet déployé lors de leur service sanitaire ils ont été force de proposition.

Les étudiants se sont organisés en promotion entière afin de pouvoir construire un dossier de présentation. Deux axes ont été développés, la prévention et l’hygiène du pied, la prévention des chutes. Les étudiants se sentent prêts à assurer une formation de 3 jours auprès de publics variés : soignants, patients et aidants.

Cette innovation est une approche originale de l’interprofessionnalité et ouvre l’IFPP sur l’extérieur, approche qu’ils ont modélisé grâce à ce schéma résumant la compétence professionnelle déployée.